Prêt-à-porter, A-H 13-14

Elie Saab

Voir le slideshow

Par Karen Rouach   Croyez-nous, il n’y a rien de mieux qu’un show Elie Saab pour clôturer un mois de mode. Déjà parce que le créateur libanais fait toujours dans le hors-tendance, dicté par sa quête éternelle de la « femme belle ». Ensuite parce que ses clientes représentent un spectacle à elles seules… Et enfin parce qu’il nous laisse sur une merveilleuse image, celle d’un rêve.   À l’espace éphémère des Tuileries hier en fin de journée, l’heure était donc à la décontraction, jusqu’à que l’on tombe sur le communiqué nous indiquant le titre de ce cru automne-hiver 2013/14 : « Rigueur Ornementale ». Un peu de sérieux, la femme Elie Saab s’affiche quand même en tailleur sombre le jour, comme en témoignent les premiers passages. Du noir incertain au bleu assurément nuit,…

Par Karen Rouach

 

Croyez-nous, il n’y a rien de mieux qu’un show Elie Saab pour clôturer un mois de mode. Déjà parce que le créateur libanais fait toujours dans le hors-tendance, dicté par sa quête éternelle de la « femme belle ». Ensuite parce que ses clientes représentent un spectacle à elles seules… Et enfin parce qu’il nous laisse sur une merveilleuse image, celle d’un rêve.

 

À l’espace éphémère des Tuileries hier en fin de journée, l’heure était donc à la décontraction, jusqu’à que l’on tombe sur le communiqué nous indiquant le titre de ce cru automne-hiver 2013/14 : « Rigueur Ornementale ». Un peu de sérieux, la femme Elie Saab s’affiche quand même en tailleur sombre le jour, comme en témoignent les premiers passages. Du noir incertain au bleu assurément nuit, ces sages ensembles comportent la plupart du temps une pièce qui joue sur la transparence, comme pour réaffirmer son évidente sensualité. Hiver oblige, velours et fourrure viennent compléter cette panoplie d’héritière active. Le soir venu, dans sa longue robe dévorée de dentelle et rebordée de perles, elle prend des airs d’héroïne russe, jouant toujours sur la transparence mais de manière plus audacieuse. Et ça lui va à merveille.

 

En backstage, Elie Saab soutient une nouvelle allure emprunte d’androgynie, faite de références au vestiaire masculin. Certes, le jour, mais pour le soir, on ne nous la fait pas : la cliente Elie Saab n’a jamais été aussi féminine.

 

[nggallery id=897 template=defile]