Des Polaroid à Porter

Vavavoom : Marlon Brando, foulard au vent et masque Polaroid sur le nez.

 

C’est en 1929, tout juste âgé de 20 ans, que l’américain Edwin Herbert Land met au point un premier procédé économique de polarisation du verre. Une invention qui protège efficacement des rayons du soleil. S’il rêve de la commercialiser illico, il ne fondera sa société Polaroid Corporation qu’en 1937 dans le Massachussetts. Son but : fabriquer des lunettes de jour équipées de filtres polarisants particulièrement protecteurs. Ses créations seront portées par les plus grands ! Il faudra attendre 1948 pour voir ce chercheur, véritable ‘Géo Trouvetout’, commercialiser son premier appareil photo instantané, basé sur le même procédé de polarisation.

 

Publicité américaine pour les lunettes Polaroid dans les années 40.

 

Passées dans les mains de plusieurs compagnies productrices de solaires depuis, les Lunettes Polaroid arrivent désormais au sein du groupe Safilo, géant du secteur avec des dizaines de licences (Bottega Veneta, Céline, Dior, Marc Jacobs, Yves Saint Laurent, etc.) en plus de ses marques propres comme Safilo, Oxydo ou Carrera.

 

Lunettes Polaroïd dans L’Officiel en 1974. Photo Rodolphe Haussaire.

 

Aujourd’hui, la ligne protectrice Polaroid additionne les dernières découvertes en matière de polarisation du verre, supprime toute réflexion de l’œil et affiche un design techno performant. Le tout à travers une collection de modèles urbains, optiques ou solaires, pour femmes, hommes et enfants, pour le sport ou même pour regarder nos nouveaux écrans en 3D.

 

Deux modèles Polaroid de cette saison.

 


L’occasion pour Roberto Vedovotto, président de Safilo Group et à ce titre partenaire des plus grands créateurs, de présenter sa nouvelle collection Polaroid Plus et de faire une petite fête au Moma à New York pour célébrer les 75 ans de la marque. Un lieu d’exception choisi parce qu’il héberge, entre autres, une paire de lunettes Polaroid originales de 1946. Une pièce unique, digne des rêves les plus futuristes des années 40. Un objet offert au musée par Edgar Kauffman junior. Un type qui s’y connaissait en design d’exception pour avoir grandi dans la célèbre maison imaginée par l’architecte Frank Lloyd Wright ‘Fallingwater’.

 

Les Polaroid du Moma. Un modèle de 1946.


Au Moma, l’événement Safilo/Polaroid regroupait le tout New York. Une soirée aussi polarisante qu’énergisante, grâce entre autres à la présence musicale de The Misshapes, trio en vue toujours ‘drivé’ par Leigh Lezark.

Polaroid : www.polaroideyewear.com

Safilo : www.safilo.com

 

Une autre publicité Polaroid futuriste des années 40.

 

format 300/*

sur le même thème

découvrez