Les meilleures options healthy d’aéroport

(c) by mango

 

 

 

 

Voyager comme une plume. On en rêve toutes. Mais avant de traverser les nuages, on a bien les pieds sur terre. Et c’est souvent du côté de la salle d’embarquement que ça se passe ! Tiens, tiens. La porte ouvre dans « seulement » 2h. Alors, on tue le temps comme on peut. On fait le tour des boutiques du no man’s land de la mode. On fait quelques emplettes beauté et un tour du côté de la presse. Et soudain le drame.

 

(c) Mango

 

Là, alors qu’on ne s’y attends pas. Une fringale suivie dans la seconde d’une envie compulsive de craquer pour des friandises voire des chips. Le hic c’est que vous êtes censée garder la ligne. Et sur toute la ligne justement ! Vous n’avez pas fait un mile que vous vous apprêtez à griller votre quota calories pour la journée. Bon je vous rassure, je suis aussi passée par là. Sauf que depuis quelques mois je suis devenue littéralement une control freak. Rien ne m’échappe. A chaque envie, sa solution anti-snacking !

 

(c) richardson mango

Une petite douceur sucrée

 

Pourquoi vous devriez réfléchir à deux fois :
L’apport en énergie est temporaire mieux vaux privilégier l’apport en sucre des fruits. Soutenue d’un thé ou d’un café pour rester éveillée. On évite muffins, beignets, pains au chocolat et consorts. Le pire du pire étant les barres chocolatées de snacking.

 

L’option healthy :
On opte pour des fruits à croquer en sachet. Autre idée fraîche  le fameux frozen yogurt low fat repéré cet été au T2 de l’aéroport Paris Charles de Gaules. Dernière option de survie en milieu hostile, on achète dans le rayon alimentation des duty free une tablette de chocolat noir à glisser dans son sac à main.

 

 

Un sandwich rassurant

 

Pourquoi vous devriez réfléchir à deux fois :
Les sandwich copieux contiennent souvent du fromage. Et ballonnent. C’est ballo. On évite donc les chips et les formats XXL.

 

L’option healthy :
On opte pour un format moins copieux. Un sandwich triangle est une bonne alternative. On achète deux trois bananes à glisser dans son sac. Histoire de contourner à bord le fromage du plateau repas.

 

 

Côté boisson j’évite les boissons sucrées et le café. J’emporte toujours avec moi de l’agar agar (gélifiant naturel) que je verse dans mon thé bien chaud. Mon coupe faim idéal. J’espère que mes conseils personnels vous aideront à éviter le « fat faux pas » pour votre prochain voyage. Quelles sont vos astuces pour essayer de manger sainement à l’aéroport ?

format 300/*

sur le même thème

découvrez