Comment Kristen Stewart est-elle devenue une muse ?

Les médias ont beau s’obstiner à railler sa moue boudeuse, sa pose dégingandée ou son port de sneakers sur red carpet (un crime fashion outre-Atlantique), il n’empêche que Kristen Stewart a réussi à se défaire de son étiquette Twilight pour séduire le petit monde de la mode. En effet, toujours une des premières à arborer les collections avant même leur sortie, elle est l’égérie du dernier parfum Balenciaga, « Florabotanica », de son ami Nicolas Ghesquière. Alors, comment la jeune actrice de 22 ans, aujourd’hui à l’affiche du dernier volet de la saga vampiresque, a-t-elle réussi à tirer son épingle du jeu ?

 

Par

 

 

Kristen Stewart n’est finalement jamais où on l’attend. Et cela peut se justifier par un premier constat qui pose les bases : elle ne correspond en rien à l’idée que l’on se fait de l’actrice hollywoodienne, à commencer par son teint diaphane et ses cheveux bruns (ces mêmes traits qui en ont fait la parfaite héroïne pour la saga Twilight). Née à Los Angeles, elle débute sa carrière à l’âge de huit ans, après avoir été repérée par un agent lors d’un spectacle à l’école. Mais pas d’enfance de star pour Kristen : si elle se fait brièvement remarquer dans Panic Room, où elle joue la fille de Jodie Foster en 2002, il faut attendre 2007 pour qu’elle se fasse connaître du grand public. C’est en effet cette même année qu’a lieu la sortie du film Into The Wild et l’annonce de son rôle de Bella Swan dans Twilight aux côtés de Robert Pattinson, qui deviendra son partenaire dans vie dans l’écho d’adolescentes éplorées.

 

Jusque là, tout laisse penser que la jeune actrice se fera oublier une fois les tournages de la saga terminée. Pire, qu’elle ne saura se défaire de son étiquette d’actrices pour teenagers pour finir dans une émission de télé-réalité sur les has-been comme seuls les américains peuvent en imaginer. Sauf que Kristen, loin de se reposer sur son succès, incarne en 2010 le rôle de Joan Jett dans The Runaways avec Dakota Fanning, puis joue dans Sur la route (en compétition au Festival de Cannes, tout de même) deux ans plus tard. Enfin, elle obtient le rôle principal de Blanche-Neige et le Chasseur, toujours cette année. Et si elle s’est davantage fait remarquer en-dehors de l’écran pour sa liaison avec le (marié) réalisateur du film, on ne peut nier le fait qu’elle a parfaitement su diversifier sa filmographie. Ce qui risque fort de payer, puisqu’on lui prête deux tournages, dont la suite de Blanche-Neige et le Chasseur

 

Dans point de vue vie privée, puisque tout a été dit sur l’affaire Rupert Sanders, nous noterons juste que cette « faute » qu’elle appellera et pleura ainsi, rajouta une nouvelle dose de différence entre elles et ses consœurs hollywoodiennes. Elle, n’est pas parfaite, fait des erreurs à l’allure adolescentes, les avoue, n’envoie pas son attaché de presse s’exprimer devant la presse, demande pardon. Comment ne pas être touché ?

 

Et puis, fait non négligeable, elle affiche un goût affirmé en matière de mode, n’en déplaise au plus grand nombre. La jeune femme a ainsi pris l’habitude de troquer les escarpins, pourtant de rigueur sur les tapis rouges, pour des sneakers, et ce sans jamais céder aux critiques. Elle se défendra en affirmant que c’est « pour pouvoir rester plus longtemps signer des autographes à ses fans« . Cette audace un brin rebelle ne pouvait pas laissé longtemps les créateurs insensible. C’est ainsi qu’elle a été choisie par le très pointu Nicolas Ghesquière, ancien directeur artistique de Balenciaga (il a quitté la maison il y a une semaine), pour incarner son nouveau parfum, Florabotanica. Avant cela, en tant que muse qui se respecte, la jeune femme avait étrenné avec succès bon nombre de looks de podium imaginés par le créateur français. Des apparitions remarquées qui ont largement contribué à sa renommée : car il faut le reconnaître, si l’on prend tant Kristen au sérieux, c’est en partie grâce à son style. La preuve par sept.

 

 

Le 14 mai, l'actrice tait de passage Londres pour prsenterBlanche-Neige et le Chasseur. Elle avait opt pour une robe longue Marchesa automne-hiver 2012/13, associe des chaussures Jimmy Choo.

Le dtail qu'on aime: son chignon brouillon.

 

 

format 300/*

sur le même thème

découvrez