Fashion Découverte : Clio Goldbrenner

Clio Goldbrenner Après avoir baigné dans la mode dès son plus jeune age, cette belge d’aujourd’hui 27 ans lance sa marque de sacs à main il y a deux ans, avec pour signature une languette en côte de maille. Rencontre.

 

Par

 

 

 

Qui êtes-vous ?

Je suis belge mais née à Paris… ceci explique sans doute mon attirance pour la mode et les créateurs français.

 

Vos parents étant dans la mode, était-ce une évidence pour vous de faire également de la mode ? 

Non, pas du tout. J’ai toujours été attirée par la mode mais j’avais comme ambition initiale de devenir productrice de films. Finalement j’ai fait des études universitaires de finance puis entamé ma carrière professionnelle dans le département marketing d’un grand groupe de cosmétiques de luxe… Mais il est vrai qu’après 2 ans en tant que chef de produit, mon désir d’indépendance et ma créativité m’ont vite rattrapée.

 

 

Quel a été le déclic, comment avez-vous décidé de lancer votre propre ligne de sacs ?

Le déclic m’est venu d’un voyage à Chicago où pour braver le froid, je me promenais avec une chapka en fourrure. Les gens me dévisageaient et certains me complimentaient dans la rue. C’est alors que j’ai compris le pouvoir que pouvait avoir un accessoire. Le sac m’est apparu comme une évidence.

 

À quoi reconnait-on vos sacs ? 

J’aimais l’idée d’une touche dorée mais je n’aime pas du tout le bling-bling et les logos envahissants. Avoir une identité propre et une harmonie dans mes collections était très important pour moi et après des recherches, j’ai choisi comme signature une languette de cotte de maille dorée, en référence à mon nom de famille qui signifie orfèvre.

 

 

Pourquoi avoir collaboré avec Vanessa Tugendhaft ? 

J’adore les créations de Vanessa Tugendhaft depuis plusieurs années. Je porte d’ailleurs plusieurs de ses modèles. Les bijoux fins et raffinés, c’est vraiment mon style. On a eu un coup de cœur mutuel pour chacune de nos marques et on a décidé de s’associer en accessoirisant mon modèle phare, Clio, et d’y apposer sa fameuse rose en diamants.

 

Quelle genre de femme imaginez-vous avec vos sacs ? 

Des élégantes décomplexées, celles qui ont de la classe et du goût. Mes sacs sont à la fois des rappels d’élégance mais aussi et surtout des alliés dans la vie : la vie pratique, quotidienne, celle de toutes les femmes qui travaillent et élèvent leurs enfants en se mettant un point d’honneur à rester féminines.

 

Pouvez-vous me parler de votre collection pour l’été 2013 ?

J’ai poussé plus loin encore l’exigence des lignes et des matières. Les coupes sont pensées pour rendre au sac sa simplicité et sa praticité jouant tantôt la carte des profils épurés, tantôt celle du chic et de l’élégance. L’été prochain, je porterai, sans hésitation le Clio en cotte de maille all over sur un look épuré dans lequel je me sens bien : jeans, belle blouse et baskets ou escarpins.

 

www.cliogoldbrenner.com

 

 

format 300/*

sur le même thème

découvrez