La playlist de Lafayette

Lafayette est un groupe français (on ne s’en serait pas douté !), rock comme il se doit. À l’aube de la sortie de leur deuxième album « Suzie White Pills » (qui sort le 8 octobre chez Bad Stone/Sony Music), ses membres nous font part de leur playlist…

 

Par Hala Moawad

 

 

 

1. David Crosby – « Traction In The Rain » (lien YouTube)

Open tunings, Autoharp, mélodie à pleurer, chœurs éthérés et reverb géante pour un titre sublimement plannant d’un authentique hippie californien en vacances de David Crosby.

2. Allman Brothers Band – « In Memory Of Elizabeth Reed » (lien YouTube)

13 minutes intrumentales. Southern Psychedelic Blues. 2 guitaristes virtuoses passionnant dont le “Soulfull” Duane Allman, 2 batteurs, 1 orgue Hammond et 1 bassiste qui aurait pu jouer pour la Motown… Incroyable.

 

3. The Band – « King Harvest » (lien YouTube)

En mémoire de Levon Helm, un immense batteur au groove “country soul” si particulier et un song writer/chanteur énorme ce groupe indispensable dans l’histoire de la musique nord-américaine.

 

4. Aretha Franklin – « Love The One You’re With (Live At The Fillmore) » (lien YouTube)

Quand la Queen Of Soul vient donner un concert dans l’antre du rock West Coast, elle s’approprie cet hyme hippie signé Stephen Stills et accompagnée par la crème des musiciens de chez Atlantic elle dynamite les frontières entre soul noire et rock blanc.

 

5. Scott Walker – « The Old Man’s Back Again » (lien YouTube)

La grande classe, catégorie crooner halluciné, basse soul, chœurs d’église et bien sûr cordes magiques… Du pré Melody Nelson avant l’heure. Jean Claude Vannier, le grand arrangeur de Gainsbourg, a dû écouter les arrangements de cordes de Wally Scott sur ce titre en boucle !

 

 

6. Bobby Darin – « Not for me » (lien YouTube)

Une voix, un charisme, toute la classe des années 60 dans ce titre à écouter le soir au coucher.

 

7. Nico – « These Days » (lien YouTube)

Une douceur mélodique composé par Jackson Brown sur l’album « Chelsea Girl », le picking d’une guitare, des violons qui vous font pleurer et replonger en 1967 avec le Velvet et surtout la voix fragile et dramatique de l’icône Nico.

 

8. Richard Hell & The Voidoids – « Blank Generation » (lien YouTube)

Autre période faste du rock, Richard Hell et ce titre évocateur de cette génération punk destroy, qui m’a toujours fasciné. Le nihilisme à l’état pur.

 

9. The Dead Weather – « The Difference Between Me And You » (lien YouTube)

Jack White version dead avec une Allison Mosshart plus dark et enragée qu’avec « The Kills ».

 

10. MC5 – « Skunk » (lien YouTube)

Du rock pur et dur, des cuivres, des plages instrumentales et quand la voix du fou furieux Wayne Kramer se pose, une touch de soul et d’urgence apparaît, une énergie incroyable sur ce titre, toute la punk attitude de la fin des années 70.

 

 

format 300/*
Tags :

sur le même thème

découvrez