Lady Gaga sous embargo ?

Fans de Lady Gaga et little monsters de tout pays, ce post est pour vous ! C’est ici que vous verrez exclusivement ce qu’il s’est passé le 5 juin 2012 lors du lancement presse du parfum Fame de Lady Gaga à Paris…

 

 

 D’abord, quand une star comme Lady Gaga lance un parfum, on doit signer plusieurs formulaires et on jure « croix de bois croix de fer » que si on divulgue le moindre indice avant le 1er juillet, on est blacklistées forever… de devenir un little monster ? Et au final, comme toujours, c’est aux Etats-Unis que ça cafouille, quelqu’un dans l’entourage divulgue l’info, ça cafouille et la star la twitte immédiatement et… Bref.

Lorsque l’on arrive dans le lieu choisi par Sephora (le parfum est en exclu là-bas) il y a quelques mois, deux « bodys », buildés et huilés à souhaits, nous accueillent devant un décor baroque, gothique et surtout très mystérieux. Une baignoire, des étagères, des canapés noirs où sont assis les « nez » du Haus Laboratories qui ont créé le parfum en collaboration avec la star…

 

 

  

Sur le parfum de Lady, on a tout entendu, et surtout cette soi-disant « odeur composée de sang et de sperme » ; les ingrédients s’étalent sur une longue table noire laquée entre potions mystiques et fruits, le moindre détail a été étudié, mais pas de trace de tubes de prélèvement…

 

 

Et c’est la surprise ! La première, bien évidemment, c’est que Fame est le premier parfum de couleur noire qui, une fois vaporisé, devient transparent. Ça fait penser à l’encre invisible avec laquelle on s’amusait, enfant, à jeter sur les vêtements et qui disparaissait instantanément… « Noir comme l’âme de Lady Gaga », m’indique l’attachée de presse, et « inspiré de sa phrase « Si on n’a pas de côté sombre, on ne peut pas être dans la lumière » ».

 

 

La deuxième, c’est ce packaging avec un flacon moderne et épuré (créé en collaboration avec Nick Knight) où se pose un cabochon doré à trois griffes qui enserre le parfum en référence aux little monsters et qu’on a envie de poser sur la table du salon tel un bel objet design.

 

 

La troisième, c’est qu’il sent bon (on ne peut pas dire qu’en général les parfums de stars sont de grands essais de parfumerie, hein !). « C’est un floral fruité sensuel, avec un accord sombre et léger, une fragrance évolutive, une fusion de miel, safran et abricot… de pétales d’orchidée et de jasmin ». Avec l’aura d’un parfum défendu, il s’inspire de la belladonne (le fruit du diable que les femmes utilisaient au XVIIIIème siècle pour dilater leurs pupilles) et est ponctué de vapeurs d’encens. Mystique !

 

 

 

Le parfum s’accompagne d’un gel douche et d’un lait noir pour le corps qui donne irrésistiblement envie de l’essayer… La campagne publicitaire a été shootée par Steven Klein, tout comme les vidéos promos annonciatrices envoyées en teasers — à voir sur www.littlemonsters.com

 

 

Réservez votre 23 septembre, la chanteuse est annoncée au magasin Sephora des Champs-Elysées pour le lancement !

Eau de parfum Fame (100 ml), Lady Gaga chez Sephora, 70 €. Gel douche, 20 €, Lait corporel, 20 € et Savon, 10 €, éditions limitées. 

 

 

format 300/*

sur le même thème

découvrez