Non, Barbie n’est pas une Drag Queen !

Certes, nous n’avons pas attendu Mattel pour métamorphoser la Barbie de notre enfance en drag queen absolument Faaaaabulous ! Mais le fait que le géant américain, si coincé d’habitude, en lance une quasiment officielle avec les stylistes de The Blonds tenterait à prouver que la world company évolue… Ou que son sens du marketing s’affine.

 

La ‘fabulous’ Barbie de The Blonds réduit la mini-robe corset décorée de strass et le long manteau de fausse fourrure blanche du final de la collection automne-hiver 2008 de la marque new yorkaise

 

The Blonds ? Un couple de designers new yorkais composé de deux charmants garçons, David et Phillipe Blond. Défilant durant la fashion week new yorkaise, ils lancent à l’assaut des podiums des minirobes et des bustiers archi-décoratifs, des ceintures et des corsets dignes des vestiaires les plus maximalistes. Tout un apparat glitter, lamé or ou argent, brodé de clous, de chaines et de pierreries qui n’est pas sans rappeler les grandes heures du créateur Thierry Mugler parfois.

 

Lady Gaga et Beyoncé légèrement vêtues par The Blonds

 

Si la particularité de David Blond réside dans son addiction aux décolorants capillaires, celle de Phillipe (2 L et 1 P) est encore plus spectaculaire : Il ne fait d’apparition publique que dans les plus époustouflantes tenues féminines sur de vertigineux talons, généralement signés Louboutin. A tel point qu’il met souvent au défi le simple observateur de définir qui se cache vraiment derrière la divine créature platine, certes très apprêtée, qui passe devant ses yeux. Un attrait visuel, doublé d’un vague frisson sexuel, qui vaut aux deux designers l’attention particulière des médias. Attention redoublée par le fait d’habiller régulièrement sur scène Lady Gaga et Beyoncé, Katy Perry ou Nicki Minaj, entre autres.

 

Et le vrai Phillipe Blond lors d’une de ses apparitions publiques. Ressemblant, non ?

 

Leur succès est tel que Mattel a décidé de passer à l’acte avec ce duo pour le moins non conventionnel. La Barbie concoctée par The Blonds est avant tout une « Blond Diamond Barbie ». S’inscrivant dans la tradition de la poupée et faisant écho à la discrétion de Phillipe, aucun dessous ou détail anatomique plus intime n’est ici révélé. Mais la ressemblance entre les deux créatures n’en est pas moins troublante.

 

Phillipe et David Blond

 

Une évolution des principes ‘barbiens’ qui n’est pas une révolution, mais permet de faire un point au passage sur l’immobilisme de nos propres mœurs. Les commentaires des journalistes au sujet de cette nouvelle venue dans la famille Barbie, associent en effet allégrement deux genres bien éloignés : travestissement et transsexualité. Et Cathy Cline, Vice présidente du marketing pour Mattel Etats Unis, entretient le flou : « L’une des meilleures choses avec Barbie, c’est qu’elle continue de repousser les limites. Barbie n’en a rien à faire de ce que les autres gens pensent ». Mouais… Même si ça ressemble à un pléonasme, cette jolie poupée là n’est cependant toujours pas officiellement une Barbie drag queen !

http://www.theblondsnewyork.com/collections_dye.html

 

Et pour le plaisir, Phillipe Blond filmé dans tous ses états par Mike Ruiz :

 

 

 

format 300/*

sur le même thème

découvrez