Each Other : Quand l’art et la mode fusionnent

A force de collaborer à travers des opérations ponctuelles –et combien bénéfiques parfois- la mode et l’art devaient bien finir par ne plus faire qu’un. C’est ce que propose la nouvelle marque Each Other. Un projet ‘arty’ (on dit ici ‘curatorial’) où la mode –androgyne et bien balancée- devient le prétexte à de véritables rencontres avec des artistes. Car on fabrique ici bien plus qu’une simple ligne capsule, une expérience éphémère ou un regroupement de pièces alibis. Cette ligne qui se positionne commercialement sur un créneau de luxe abordable décline la notion de ‘rought luxury’. Le streetwear n’est pas loin, mais le style et la qualité du luxe l’emportent. Le tout en devient carrément excitant.

 

Ambiance arty chic au show room Each Other

 

Ce véritable phalanstère bouillonnant de projets protéiformes, a été fondé par trois associés complémentaires : Jenny Mannerheim, directrice de la galerie Nuke et directrice artistique de différents magazines de mode et de luxe. Philippe Combres, éditeur de magazines (Blast) et créateur de contenus pour d’autres marques. Et Ilan Delouis, fondateur de la marque Faith Connexion en 2004. Robert Montgomery, artiste et poète subversif écossais, en est un peu le père spirituel.

 

Robert Montgomery et l’une de ses oeuvres ‘The People You Love’, 2010.

 

Lancée au printemps dernier, la marque vendue en boutiques dès cet hiver, propose déjà une pré-collection de printemps et met la dernière main à son printemps-été 2013. Concentrée autour de quelques pièces simples, le jean, la chemise, le sweat, le perfecto, le trench, le blazer et le foulard, la collection s’enrichit chaque saison de nouvelles collaborations d’artistes. Certains reviennent plusieurs saisons, d’autres pas. A chaque fois, l’apparence de leurs vestiaire fait écho à l’esthétique de leur œuvre personnelle.

 

Perfecto froissé Each Other

Chemise Each Other par Robert Montgomery

 

On aime particulièrement les poèmes rayonnants de Robert Montgomery qui se cachent discrètement dans les doublures des vestes, dans les cols de chemises ou plus visiblement sur des jeans imprimés et des foulards en crêpe de soie. Pour la pré-collection d’été, Thomas Lélu décline son bleu électrique sur des vestes de smoking, des chemises, des pantalons. Douglas White, qui sculpte habituellement des pneus brulés ou du liège, voit ce liège s’imposer sur des trenchs et des perfectos -qui restent cependant souples et lavables. Spectaculaires, ses jeans carbonisés, sont juste enduits de caoutchouc noir profond. Naco introduit ses rayures noires et blanches, ultra graphiques, sur perfecto de cuir, mais aussi ses pois irréguliers et texturés sur jeans. Daniele Innamorato a coloré ses manches de chemises, ses perfectos et ses doublures des coulures graphiques de son œuvre. Des traces vives comme des fleurs tropicales. Alizé Meurisse à projetée ses photos sur ses créations. Yelena Noah (la fille de Yannick) introduit des impressions tribales dans son vestiaire, dont une partie des bénéfices retourneront vers son projet d’aide aux femmes africaines… Cet hiver en plus des artistes déjà cités, on trouve ici Peter Eaton Gurnz, Jason Gringler, Asa Mader, Ari Marcopoulos ou Alec Monopoly.

 

A gauche, Perfecto Each Other par Daniele Innamorato et jean par Robert Montgomery.

A droite, perfecto rayé Each Other par Naco, jean Each Other.

 

En miroir à ces collections d’artistes, répond une collection d’essentiels évolutifs plus sages, mais qui chaque saison s’associe idéalement avec ces créations marquées. Acheteurs et fans de la marque apprécieront de pouvoir ainsi coordonner leurs pièces fétiches d’une saison sur l’autre et entre elles. Dans tous les sens.

Le ‘X’ du logo « Each X Other » brodé sur l’épaule de la plupart des modèles, signe ce vestiaire concept plein d’énergie. Il symbolise l’idée de rencontre, d’échange et de fusion qui anime la marque. Fusions entre hommes et femmes, artistes et artisans, créatifs venus de différents horizons.

 

Le X signature d’Each Other

 

Se développant dans d’autres directions, Each Other expérimente également des propositions de meubles : un miroir sur pied gainé de cuir blanc et doublé d’une tapisserie d’Aubusson est signé de François Mangeol par exemple. Une malle de voyage nomade, permet de transporter sa garde-robe avec style, ou de l’exposer dans son salon. Réservés à ce jour aux distributeurs, des écrans inclus dans un cadre ‘Marie-Louise’ minimaliste, sont portés par des chevalets peints en noir. Ils servent pour l’heure à diffuser les vidéos de la marque, mais pourraient bien finir dans nos salons saturés de design TV peu flatteur.

 

Le miroir en pied Each Other signé François Mangeol

 

Enfin la marque protéiforme produit également des vidéos d’artistes. Harry Marcopoulos, Crystal Moselle, Rémi Ferrante et Ioulex sont les premiers vidéastes à avoir répondu présent. A la rentrée Thomas Lélu réalisera même pour le label un court métrage avec Lou Lesage et Jérémie Elkaïm.

… En attendant la première collection du chanteur Christophe pour la marque ! Et le premier magasin Each Other, pensé comme une résidence d’artiste : l’écrin d’une rencontre idéale entre l’art et la mode.

www.each-other.com

 

Jean slim Each Other par Daniele Innamorato devant l’une de ses toiles ‘Untitled’ 2007

 

format 300/*

sur le même thème

découvrez