Fashion Découverte : Myriam Schaefer

Myriam Schaefer est une très mystérieuse créatrice qui ne s’éternise pas sur son parcours, bien qu’il soit impressionnant. Bras droit de Jean Paul Gaultier pendant 12 ans, directrice artistique du prêt-à-porter Nina Ricci pendant 5 ans, et enfin consultante accessoires pour Balenciaga, elle se lance seule avec une ligne éponyme de sacs entièrement faits main. En signe de reconnaissance, on note déjà la doublure en cuir jaune safran, les perforations inspirées d’un bracelet de montre, et la griffe argent. Aurait-on devant nous le nouvel it-bag ?

 


Par

 

 

Myriam Shaefer

 

 

Qui êtes-vous ?
Professionnellement, une femme qui aime les belles choses.


Qu’avez-vous fait avant de lancer votre propre ligne de sacs ?

Jean Paul Gaultier, Nina Ricci, Balenciaga.

 

Quel a été le déclic ?
Après avoir travaillé en tant que consultante pour diverses marques de prêt-à-porter, j’ai constaté un grand manque de qualité dans la maroquinerie en générale, et surtout je voulais faire exactement ce que j’aime.

 

Après vos années aux côtés de Nicolas Ghesquières, vous influence-t-il aujourd’hui dans votre travail ?

J’ai perdu la mémoire…

 

Alors parlez-vous de vos sacs !

Pour les créer, je m’inspire des meubles et des bijoux anciens, je passe ma vie chez les antiquaires ! D’ailleurs, je construis mes sacs comme des objets de bonne qualité qui doivent durer dans le temps et que l’on doit se transmettre de génération en générations. Et aussi, le plus important, c’est le fait qu’ils puissent toucher toutes les femmes sans aucune cible d’âge. Je suis contente que des jeunes filles de 18 ans aient autant envie de les porter que leurs mères et parfois leurs grand-mères. J’aimerais qu’ils soient totalement intemporels.

format 300/*

sur le même thème

découvrez