Folies Bergères : la vente extravagante du mois

Cette vente là, on ne la rate pas ! Après avoir vendu les murs des Folies Bergères au Groupe Lagardère en novembre 2011, Hélène Martini en vide les réserves et ateliers. Et ce sont plus de 6000 costumes hallucinants qui partent à l’encan. Corsets, chapeaux extravagants, plumes, dentelles, chaussures, etc. sont à saisir. A partir de 20 €, ces souvenirs des revues les plus chatoyantes de Paris expriment une créativité sans borne.

 

Signée Aslan, une affiche mythique des Folies Bergères

 

Créé à Paris en 1886 dans un théâtre de 1869, ce music-hall calqué sur L’Alhambra de Londres, connaitra des fortunes diverses. Mais ce symbole de la vie parisienne s’élèvera souvent au rang des cabarets les plus courus au monde. C’est d’ailleurs ici que fût inventé le concept même de Music-Hall. Emilienne d’Alençon, La Belle Otéro ou Cléo de Mérode, entre autres ‘belles horizontales’ s’y produiront. A partir de 1918 c’est Paul Derval qui en prend la direction. Ses ‘petites femmes nues’ vont laissées des traces inoubliables dans les mémoires (et sur la libido) de générations d’hommes émoustillés. Durant ses 48 ans à la tête de la maison, il fera débuter ici Maurice Chevalier, Mistinguett ou Fernandel. En 1926, en une soirée et une scandaleuse danse sauvage ‘habillée’ d’une simple ceinture de bananes, Joséphine Baker y deviendra mondialement célèbre.

 

Joséphine Baker et les délicieuses bananes de sa danse ‘sauvage’

 

Superstitieux, Derval impose ici des titres de revues toujours en 13 lettres et comportant le mot ‘Folie’. « Folies en Folie », « La Grande Folie », « J’aime à la Folie », tout y passera ! Et ses successeurs respecteront cette tradition maison.

 

Délicieuse ‘ronde des jambes’ signée Herté, une gouache de la collection d’Hélène Martini

 

Hélène Martini (dont le nom est composé de 13 lettres), véritable ‘Impératrice de la nuit’ prendra les reines des Folies Bergères en 1974. Non sans avoir dirigé auparavant la Comédie de Paris, les Bouffes Parisiens, le Raspoutine, le Shéhérazade et le théâtre Mogador. Elle fût même brièvement mannequin ici, au tout début de sa carrière. Ce sont les 30 années de créations de cette grande professionnelle qui sont ici dispersées. Un stock chatoyant complété d’affiches, de programmes, de partitions musicales originales et de dessins d’Herté (estimés de 500 à 2000 €), qui travailla, à la décoration autant qu’a la création de costumes aux côtés d’Hélène Martini, au cours de sa seconde carrière.

 

Dessin d’Herté pour un costume russe des Folies Bergéres

 

Le nombre de pièces proposées dépassant de loin la capacité des salles des ventes officielles, c’est à la Bourse de Paris qu’aura lieu cette vente exceptionnelle organisée par Bailly-Pommery et Voutier, ainsi que l’exposition qui la précédera. On y sera !

Ventes de Folie, les 8, 9, 10 et 11 Juin. Palais Brongniart, 28 place de la Bourse, Paris 2e.

Bailly-Pommery & Voutier : 10, rue de la Grange Batelière 75009 Paris. Tél  +33 (0)1 47 70 41 41 – contact@bpv.fr

 

Quelques-uns des costumes en folie des Folies

format 300/*

sur le même thème

découvrez