Mais pourquoi Johnny Depp est-il toujours aussi sexy ? La rédaction témoigne

Johnny DeppIl fait ce mercredi son retour au cinéma dans « Rhum express ». Lorsqu’il était question de choisir notre homme de la semaine, la réponse n’a pas eu à se faire attendre. Mais pourquoi, après plus de 20 ans de carrière, Johnny Depp provoque-t-il toujours le même effet ? Réponse appuyée par une horde de rédactrices sous le charme…

 

Par

 

 

Être rédacteur en chef masculin d’une rédaction à immense emprise féminine n’est pas chose aisée. La plus difficile des taches est sûrement celle qui intervient au milieu de chaque conférence de rédaction. C’est le moment déterminé pour évoquer « l’homme de la semaine ». Qui choisir ? Que faire sur lui ? « Les filles, vous le trouvez si canon que ça »?

 

Il y a quelques semaines, nous avions discuté de Ryan Gosling. Quelques heurts entre les sympathisantes et d’autres plus sceptiques sur le charisme du bellâtre, mais au final, nous ferons un décryptage de ses looks. Plus tard, nous évoquions Joseph Gordon Levitt. Sujet vite clôt. Aucune effervescence, 3 bâillements de rédactrices et 4 frises sur la marge de leur bloc-notes recensés pendant les prémices du débat avorté. Mais cette semaine est passée un tremblement de terre, un tsunami venant dévaster le reste de cette réunion. En effet, une de nos stagiaires a timidement déclaré: « je crois que la semaine prochaine, Johnny Depp sort un film ». Elle ne savait pas ce qu’elle avait déclenché….

Je fus partagé entre plusieurs sentiments qui venaient se bousculer.

La peur, tout d’abord. Ayant pourtant été abonné au Parc des Princes, je n’avais jamais entendu une si violente clameur provoquée par un si petit attroupement. « J’adooooore », « GÉ-NIAL », « Je le faiiiiiis !!! »… Vite, sous la table, elles vont me bouffer !

La joie de faire « un coup » gagnait ensuite du terrain. Si l’évocation d’un simple nom peut entraîner une telle effusion d’excitation, c’est que cet article va faire plus d’un clic ! Vinrent ensuite des sensations plus noires. L’énervement en tête. car, oui, derrière l’étiquette de rédacteur en chef se cache aussi un homme, qui, dans ses rêves les plus fous (quoi que…) aimerait également être la source de tels émois. C’est bien légitime non ? Sur 200 jours d’activité au bureau, donc d’autant d’arrivées matinales, plus celles de retour de pause déjeuner, pas un cri ou le moindre « o » appuyé comme dans le « j’adoooooore » que récolta Johnny. « Les derniers seront les premiers »… Comment ça, on se console comme on peut ? Mais conscience professionnelle oblige (et après 2 critérium brisés en toute discrétion), c’était au tour de l’ultime sentiment de venir s’immiscer. Le questionnement. Pourquoi lui ? Pourquoi, après avoir traversé les montagnes que furent les minets 90, les boys bands huilés, les tops aux yeux de glace, les rockers écorchés vifs et aujourd’hui les it-boys-next-door, est-il toujours le fruit d’autant de désir ? Pourquoi lorsque je mets un chapeau, l’assistance me reproche de vouloir lui ressembler ? Pourquoi tout le monde oublie qu’il a un bouc ?

 

Il me fallait donc répondre à ces questions avant toute chose. Cela devenait une affaire personnelle. Quoi que pas tout à fait, car ces interrogations  embourbent obligatoirement l’intellect de milliers d’hommes sur terre aujourd’hui.

L’enquête ne me mena pas bien loin, puisque qui mieux que cette rédaction, criante, aimante et prête à sacrifier une paire de Louboutin pour lui (oui, à ce point là…) pouvait expliquer les raisons de cette passion magnétique pour l’acteur ?

Prenez pêle-mêle une rédactrice de mode enfant du rock, une autre que seul Dieu lui-même semblait pouvoir combler, une rédactrice people mère de famille mais pourtant encore ardente lorsqu’il s’agit d’évoquer la bête, une tornade espagnole à l’enflammade aussi rapide que son flux de parole, ajoutez-y quelques stylistes à la critique vestimentaire facile lorsqu’il s’agit de tailler un costard à ces messieurs, et vous aurez la démonstration d’un des talents de « Monsieur Paradis »: faire de tigresses les plus douces des brebis.

De quelques heures de discussion avec elles (oui, elles peuvent en parler longtemps de leur Johnny…) voici la quintessence et les réponses au fil rouge de l’enquête: Pourquoi Johnny Depp est-il un sex symbol ? Réponses en 20 points.

 

 

Retrouvez les 20 réponses de la rédaction…

Page : 1 2
format 300/*

sur le même thème

découvrez