À l’ouverture de Sweet Tea dans les nouveaux Souks de Beyrouth

Sweet tea1Avoir son projet à Beyrouth semble être le summum du chic et de la reconnaissance pour les plus grands architectes comme pour les plus grands chefs cuisiniers. C’est chose faite pour Yannick Alléno, qui depuis 2 ans désertait raisonnablement  ses cuisines du Meurice pour ouvrir le salon de thé de ses rêves, doublé d’un restaurant dans la capitale libanaise.

Sweet Tea fait désormais partie des spots préférées des libanaises, qui viennent faire une pause thé/pâtisseries lors de leur  virées shopping dans les souks (entendez par Souks, un Mall où Vuitton, Chanel, Chloé, YSL ont pignon sur rue). Elles se retrouvent dans cette oasis de douceurs, sur la terrasse aux murs végétalisés. Au beau milieu de leurs conversations, défilent marbrés de toutes sortes, palmiers géants, et autres viennoiseries délirantes. Le Choc’Alléno, est à tomber, un pain au chocolat chocolaté jusqu’à sa pâte feuilletée.

 

On a aimé :

 

Le côté cute and sweet du décor

Les murs pastels

Les théières recouvertes de roses

La glace à la rose de Khoury

Le mur de viennoiserie incrusté dans la façade végétale

Les pâtisseries géantes et miniatures

Les sandwichs sucrés

 

 

Sweet tea2 Sweet tea3 Sweet tea4

 

Sweet tea7 Sweet tea6 Sweet tea8

 

Sweet tea5 Sweet tea9 Sweet tea10

 

Plus tard il faudra aller dîner en face chez STAY (Simple Table Alleno Yannick ), une table plus simple mais toujours aussi pointue.

 

Stay Sweet Yannick…Please

 

format 300/*

sur le même thème

découvrez