On y était

Nous voilà tout juste rentrés du bout du monde. Où nous étions pour un prochain reportage à paraître dans l’OV. Où ? On peut simplement vous dire que c’est  un lieu inaccessible en Louboutin, qu’on y va sans trousse à maquillage (pas d’électricité, tout juste un miroir) et même sans carnet d’adresses (le portable capte à peine, aucune chance d’y voir quiconque hormis une hôte délicieuse, et aussi quelques oiseaux de chasse et de bien belles bêtes en robe couleur acajou). Une adresse discrète et dans l’air du temps, à la fois très simple et très luxueuse, qui rentre haut la main dans notre Top 10 des plus beaux endroits sur terre.

 

Escale en ville avant le départ : lit Napoléon en fer, malle de voyage détournée en table basse, rideau en lin s’ouvrant sur une chambre sous les combles,  l’intérieur d’une passionnée de déco.

 

Point final de l’ascension, juste à l’heure avant la tombée de la nuit

 

 

Vers une fricassée de coulemelles…

 

 

Visite chez le voisin

 

Des intérieurs volontairement plongés dans l’obscurité pour mieux garder l’humidité

 

Coucher de soleil hier soir

 

Ce matin 8h30…

 

Safari photo (avec Frank Kappa)

 

suite

 

et fin

 

format 300/*

sur le même thème

découvrez