Alexander McQueen, le génie insolent

Le 11 février 2010, l’Angleterre, la mode et les arts pleuraient Alexander McQueen. L’Officielmode.com rend une nouvelle fois hommage à ce génie radical avec une rétrospective de tous les défilés de prêt-à-porter qu’il a imaginé pour sa maison depuis ses premiers pas, en 1992.

 

Par Louis Bompard



 

 

Comment aurions-nous pu lancer cette semaine anglaise sans un hommage à Alexander McQueen ? Il y a un peu plus d’un an, le 11 février 2010, l’enfant terrible de la mode anglaise allait jouer avec les anges, lui qui les avait si souvent tutoyés.

Plus qu’un diamant brut, Lee Alexander McQueen était un emblème. Celui d’une mode anglaise spectaculaire, provocatrice et sombrement romantique. Un génie insolent qui n’a pas fini d’influencer les créateurs de demain. Sûrement autant qu’il a éclaboussé de sa grâce l’esthétique d’une mode à qui il manque cruellement.

 

Voici quelques-uns des témoignages recueillis au lendemain de sa disparition :

 

« Je suis encore sous le choc de cette perte tragique. Je suis dévastée. C’était mon cher ami Lee McQueen. » Kate Moss

 

« Je l’admirais beaucoup. C’était un révolutionnaire. Il ne sera pas oublié et c’est une perte immense. (…) Audacieux, original, stimulant, Alexander avait compris comment être un formidable ambassadeur britannique de la mode. » John Galliano

 

« C’était un créateur sans concessions. Un génie provocateur ! En plus d’être un metteur en scène formidable, c’était un vrai grand couturier. » Marie-José Jalou, directrice de la rédaction de L’Officiel

 

« McQueen était un maître de la mode, un génie créatif et une inspiration. Aujourd’hui, l’industrie de la mode a perdu une vraie valeur. Une icône de tous les temps. Il rendait beau tout ce qu’il touchait et sera regretté désespérément. Mon cœur est réellement avec sa famille et ses amis en ce triste moment. » Victoria Beckham

 

« Visionnaire, il était presque médium. Inconsciemment peut-être, il a su prévoir la crise actuelle avec son défilé hommage au film On achève bien les chevaux de Sydney Pollack. C’était un homme de mise en scène qui utilisait ses rêves comme ses cauchemars. Un esprit libre. Et en même temps, ses tailleurs sont d’une perfection incomparable. » Vanessa Bellugeon, rédactrice en chef mode de L’Officiel

 

« Je suis sous le choc et profondément attristé par la mort de McQueen. C’était un génie et son talent était premier. Comme beaucoup d’autres, je l’ai toujours cité comme étant un chef de file énormément inspirant pour la mode mondiale. Il manquera beaucoup. » Matthew Williamson

 

« Je suis encore choquée et j’ai été submergée de douleur en apprenant la mort prématurée de ce génie tranquille. Mes pensées vont à sa famille et à tous ceux qui travaillaient pour lui et avec lui. Le moindre détail inspiré, original, noble, fantasque, épatant, brillant et scotchant, c’était Alexander McQueen. Il n’y a jamais eu quelqu’un comme lui. Et il n’y en aura plus. Ce qui est encore plus affligeant, c’est qu’en dépit de son succès jusqu’alors, tant créatif que critique ou commercial, sa plus grande réussite était encore devant lui. (…) Ça a été un privilège pour nous tous de te connaître. Tu vas manquer de façon indescriptible. » Sarah Jessica Parker

 

« C’était l’un des plus grands créateurs de mode de sa génération. À la fois visionnaires et avant-gardistes, ses créations s’inspiraient de la tradition et de l’hyper modernité pour être hors du temps. » François-Henri Pinault

 

 

Page : 1 2
format 300/*

sur le même thème

découvrez